Saviez-vous que?
avril 2017
DiLuMaMeJeVeSa
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Mardi, 9 mai 2017, 14h
Centre Alain-Grandbois
 
 
 

Histoire politique du Québec

 
Antoine Brousseau Desaulniers
Alexandre Turgeon
 
 
 
 
Histoire et politique : les usages du passé au sein du débat constitutionnel au Québec
(1960-1971) 
 
Par Antoine Brousseau Desaulniers
Doctorant en histoire
Université du Québec à Montréal
 
 
 
Les usages du passé regroupent une série de pratiques – pratiques rhétoriques, mais aussi symboliques, catégorielles, classificatrices ou commémoratives – qui font référence à des représentations du passé. Arrimées à l'actualité du présent, ces pratiques politiques sont ajustées au diapason de revendications précises. Dans le cas particulier du débat politique, elles sont produites par des acteurs politiques et s'inscrivent dans la lutte hégémonique pour le contrôle de l'État. Dans le contexte des années1960, où l'on constate la montée du néonationalisme québécois aux dépens du nationalisme canadien-français au sein même du champ politique, la pertinence d'étudier ces usages du passé devient tout à fait probante, particulièrement dans le cas de la question constitutionnelle. L'objet de cette communication est d'inspecter les usages du passé que font les responsables politiques québécois et de déterminer comment ils se transforment au gré des changements que connaît la culture politique au cours de la Révolution tranquille.
 
***
 
Antoine Brousseau Desaulniers est candidat au doctorat en histoire à l'Université du Québec à Montréal. Spécialiste de l'histoire de la culture politique québécoise, ses études de maîtrise portaient sur l'évolution du débat politique québécois en regard de la question constitutionnelle au cours de la Révolution tranquille. Il a aussi été animateur à l'émission d'actualité «C'est pas de l'histoire ancienne» sur les ondes de choq.ca de 2013 à 2016.
 

 
 
06M_P795S1D02951_001.jpg
Entre la Grande Noirceur duplessiste et la Révolution tranquille : le «Désormais...» de Paul Sauvé dans l'histoire du Québec (1959-2010)
Conférence par Alexandre Turgeon
Post-doctorant en histoire
Université d'Ottawa

 

« Désormais… ». Il n'est pas de mots plus célèbres dans l'histoire du Québec. Ce mot, le premier ministre Paul Sauvé ne cesse de le prononcer à l'automne 1959, alors qu'il succède à Maurice Duplessis. Par ce mot, répété à toutes les occasions, Paul Sauvé tire un trait définitif entre deux temps et deux mondes, entre la Grande Noirceur et la Révolution tranquille. Les contemporains en attestent, à l'époque comme de nos jours, et de nombreux historiens le confirment. Or, Paul Sauvé n'a jamais prononcé le « Désormais… ». Comment expliquer que ce faux soit devenu un fait historique, au point de devenir un véritable lieu de mémoire lors du 50e anniversaire de la Révolution tranquille? À partir de quels moments, autour de quels axes, de quels auteurs, le « Désormais… » de Paul Sauvé s'est-il imposé dans la mémoire et dans l'histoire du Québec? C'est ce que nous comptons approfondir dans cette conférence.
 
 
***
 
Alexandre Turgeon est un chercheur postdoctoral au Département d'histoire de l'Université d'Ottawa. Financées par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture, ses recherches actuelles portent sur les liens entre l'histoire, la mémoire collective et Twitter. Spécialiste des enjeux politiques liés à la mémoire, ses recherches doctorales ont porté sur le rôle du caricaturiste Robert LaPalme dans la conception et la diffusion du mythistoire de la Grande Noirceur duplessiste au Québec. Il a exploré ces questions dans quelques articles, publiés notamment dans les revues Histoire sociale/Social History, Journal of the Canadian Historical Association/Revue de la Société historique du Canada, Revue d'histoire de l'Amérique française, Recherches sociographiques, Québec Studies, Études canadiennes/Canadian Studies et Argument. Il a également dirigé un numéro thématique sur la caricature au Québec, pour Recherches sociographiques, et il en prépare actuellement un autre sur la Grande Noirceur pour Mens: revue d'histoire intellectuelle et culturelle. Enfin, il a été chargé de cours au Département des sciences humaines de l'Université Sainte-Anne (2012-2013), au Département des sciences historiques de l'Université Laval (2015) et au Département d'histoire de l'Université d'Ottawa (2017).
 
 
 
 
 
© Copyright 2010 Société d'histoire et de de généalogie de l'Île Jésus
Designer web: Mathilde Caramagno                                                                                                
Imprimer cette page         Faire connaître ce site         Ajouter à mes favoris         Afficher à la page d'accueil